Billetterie en ligne
Bernard Richeb
Imprimer Partager
Vous êtes ici
Accueil /// Actualités
retour

/// Zoom sur

Hors cadre, le cinéma et ses tourments

Publié le 17 Avril 2018

Mésententes, jalousies, accidents... Le cinéma regorge d’anecdotes qui ont mis les plateaux sens dessus-dessous. La pièce Silence, on tourne ! dévoile, avec humour, les coulisses, pas toujours glamour, du 7ème art.

  • Sur le papier glacé des magazines, les paillettes, les récompenses et les sourires lumineux. En coulisses, à l’abri du crépitement des flashs, des tournages parfois catastrophiques, des comédiens capricieux et des drames en cascade. Au cinéma, comme dans la vie, l’envers du décor n’est pas toujours rose. C’est ce que suggère la pièce Silence, on tourne ! de Patrick Haudecœur. On y retrouve un producteur véreux, un réalisateur jaloux, un second rôle prétentieux...L’intrigue n’a rien à envier au calvaire vécu par certains réalisateurs, et pas des moindres.
    Pour Apocalypse Now (1979), Francis Ford Coppola doit ainsi affronter un typhon dévastateur, une équipe accro à l’alcool, la fatigue nerveuse de son acteur principal Martin Sheen ou encore les caprices d’un Marlon Brando qui refuse d’apprendre son texte. Et que dire de Terry Gilliam qui mettra plus de 20 ans à boucler L’Homme qui tua Don Quichotte, après avoir dû faire face à une succession de déboires (pluies diluviennes, conflits personnels, acteurs malades) ?

    La "grève du masque" de Louis de Funès

    Parfois, ce sont les metteurs en scène eux-mêmes qui allument la mèche. Dans Les Oiseaux, Alfred Hitchcock, en quête de réalisme, remplace secrètement les mouettes mécaniques par de véritables volatiles et multiplie les prises, au point de traumatiser la pauvre Tippi Hedren. De son côté, William Friedkin aurait tiré de vrais coups de feu sur le tournage de L’Exorciste, pour créer un sentiment de stupeur plus vrai que nature chez ses comédiens. Lesquels ne sont d’ailleurs pas en reste en matière de caprices : si l’on sait que Jean Marais et Louis de Funès ne s’appréciaient guère, au point de créer de vives tensions sur le tournage de Fantomas, on se souvient aussi que ce dernier avait décrété une "grève du masque" dans Le Corniaud, au prétexte qu’il n’apparaissait pas suffisamment à l’écran, à son goût. Gérard Oury avait dû improviser à la hâte la célèbre scène de la douche pour satisfaire sa star, qui pouvait être aussi bornée que dans certains de ses rôles.

    Heureusement, le cinéma a parfois donné naissance à de belles histoires et de grandes romances. Elizabeth Taylor et Richard Burton, Lauren Bacall et Humphrey Bogart ou encore Angelina Jolie et Brad Pitt… Autant de couples de légende qui se sont rencontrés sur un plateau, transformant la magie du 7ème art en authentique conte de fée.  

    La représentation de Silence, on tourne ! aura lieu le 4 mai prochain, au Mas du Mée-sur-Seine.

    Par Thomas Leroy (TOUTécrit)